Accueil Je m’informeLes actus Transports régionaux : embarquement pour la mobilité (...)

Transports régionaux : embarquement pour la mobilité verte

C’est un car liO roulant au bioéthanol qui assurera dès lundi 1er avril la nouvelle ligne régulière régionale entre les gares de Vauvert et Vergèze. Autre originalité : l’éthanol est produit à partir de marc de raisin à la distillerie Raisinor de… Vauvert. Bioéthanol, GNV, train hydrogène… : la Région Occitanie multiplie les innovations pour mener la transition énergétique et assurer des mobilités durables.

JPEG - 655.5 ko

À partir de lundi 1er avril, une nouvelle ligne liO reliera par autocar Vauvert et Vergèze via deux allers-retours quotidiens*. Près de 200 voyageurs par jour devraient l’emprunter. Voilà qui réjouit le maire de Vauvert et conseiller régional Jean Denat : « La Région crée un service public demandé par la population. Des centaines d’habitants vont travailler à Nîmes, Vergèze, Montpellier…  ».
Originalité : cet autocar consomme du biocarburant, un éthanol fabriqué à partir de marc de raisin, homologué et baptisé ED95, à la fois meilleur pour l’environnement et moins cher.

JPEG - 543.3 koDouble originalité : le marc de raisin, collecté auprès des viticulteurs locaux, est transformé par la distillerie UDM des Costières à Vauvert, à seulement quelques centaines de mètres du dépôt d’autocars et de la gare routière. Un circuit très, très court ! La distillerie UDM des Costières fait partie du réseau coopératif Raisinor France, qui vend du bioéthanol de 25 distilleries, dont 12 en Occitanie.

À Vauvert, Jean-Luc Gibelin, vice-président de la Région en charge des Mobilités et infrastructures transports, a déclaré :

Cette première en Occitanie d’un carburant propre en circuit court s’inscrit dans la dynamique engagée par la Région pour développer des solutions de mobilité innovantes et de proximité. Nous sommes convaincus qu’il y a matière à le faire ailleurs.

L’ambition de devenir la première Région d’Europe à énergie positive passe par l’adoption d’initiatives innovantes dans les transports, à l’image de l’éco-chèque mobilité. La Région multiplie aussi les expérimentations sur les énergies alternatives aux carburants fossiles. Le 8 avril, elle présentait en gare de Castres les résultats de l’expérimentation menée du 19 mars au 12 avril d’un car liO roulant au bioGNV entre Castres et Toulouse. La société publique locale tarnaise qui exploite cette ligne pour la Région, renouvellera une partie de sa flotte en GNV fin 2019.
« Nous travaillons aussi sur le train à hydrogène, pour lequel je souhaite engager une expérimentation sur la ligne Montréjeau-Luchon à l’horizon 2022  », souligne enfin la présidente Carole Delga.

(*) la ligne C37 fonctionne en semaine, avec arrêts à Aimargues et au Cailar. Budget annuel de 53 000 €.