Accueil Je m’informeLes actus Formations vers l’emploi, soutien à l’export et mobilités (...)

Formations vers l’emploi, soutien à l’export et mobilités « vertes » au vote des élus régionaux

Les conseillers régionaux réunis ce jeudi 28 mars au Parc des Expositions de Montpellier ont abordé l’impact du Brexit sur les entreprises régionales, approuvé le Pacte régional d’investissement dans les compétences, doté de 568 M€, et voté de nouvelles mesures pour soutenir les agriculteurs et les acteurs forestiers d’Occitanie.

Les 158 conseillers régionaux ont débattu sur les dossiers ce jeudi 28 mars en Assemblée plénière
Les 158 conseillers régionaux ont débattu sur les dossiers ce jeudi 28 mars en Assemblée plénière
Crédits : Laurent Boutonnet - Région Occitanie

Le Brexit, et surtout ses conséquences sur les entreprises d’Occitanie, ont été le premier sujet abordé ce 28 mars par les 158 conseillers régionaux. Ils ont ensuite poursuivi le déploiement du plan d’actions des mobilités « vertes » adopté fin 2018. Puis la Région a annoncé de nouvelles mesures pour l’agriculture. Plus que jamais mobilisée pour l’emploi, elle a approuvé l’important Pacte d’Investissement dans les Compétences (PIC), bâti avec l’Etat. Enfin, la Région rejoint le réseau des « Villes et territoires sans perturbateurs endocriniens ».
 

Accompagner les PME face au « Brexit »

Face à l'inquiétude suscitée par le Brexit, la Région accompagne les entreprises régionales impactées par le départ du Royaume-Uni de l'Union Européenne
Face à l’inquiétude suscitée par le Brexit, la Région accompagne les entreprises régionales impactées par le départ du Royaume-Uni de l’Union Européenne

8 000 des 8 400 entreprises exportatrices régionales, dont 350 entreprises viticoles, ont commercé en 2018 avec le Royaume-Uni, également 4e fournisseur de l’Occitanie. Avec ou sans accord, ce pays quittera bientôt l’Union européenne et de nouvelles règles commerciales s’appliqueront (formalités douanières, contrôles, taxes…). L’aéronautique (bien préparée), les industries agroalimentaires et viticoles (un quart des vins français au Royaume-Uni vient d’Occitanie) seront les filières les plus touchées. « Nous ne pouvons pas rester les bras croisés », lance Carole Delga. La Région mobilisera de façon prioritaire pour les entreprises d’Occitanie impactées par le Brexit son outil « Pass Export ». En outre, l’agence Ad’Occ mettra en place un plan de prospection international pour identifier des opportunités d’investissement en Occitanie.
Le Brexit suscite aussi des inquiétudes pour les 565 étudiants et 25 000 résidents britanniques installés en Occitanie, pour le tourisme (les Britanniques font 1,2 million de nuitées par et 1,5 million de passagers par an des aéroports régionaux) ou encore pour les programmes européens des laboratoires de recherche

 

Le Plan mobilité s’enrichit

JPEG - 43.6 koFin 2018, la Région a approuvé son plan pour la mobilité, l’environnement et le pouvoir d’achat, comprenant l’éco-chèque mobilité (aides à l’achat de véhicules électriques), une prime de fidélité - gratuité en mars - pour 9 200 abonnés du train régional liO. Ce jeudi, elle a adopté les soutiens à la création d’aires de covoiturage pour 2 M€, l’encouragement à la filière de production et de distribution de carburant bioGNV et aux plans de mobilité des entreprises. La Région milite aussi pour l’essor des tiers lieux et du télétravail. Elle lance elle-même une expérimentation sur le télétravail qui impliquera 100 agents régionaux du 15 avril au 15 septembre.

 

Plan bois et Pass Agri-Valorisation, appuis de l’agriculture durable

Pour soutenir les agriculteurs et les acteurs forestiers d'Occitanie, la région adopte un plan bois
Pour soutenir les agriculteurs et les acteurs forestiers d’Occitanie, la région adopte un plan bois

6000 entreprises employant 21 000 personnes travaillent dans la filière bois d’Occitanie, 2e région forestière de France. Avec l’association professionnelle Fibois, la Région adopte le « Plan Bois » qui ouvre des aides sur-mesure pour les entreprises, les « Pass Bois » et « Contrat Bois ». Autre nouveauté pour l’agriculture, 1er secteur économique régional : le lancement du « Pass Agri-Valorisation » (plafonné à 20 000 €). Sur toute l’Occitanie, il appuiera les projets de transformation et de commercialisation à la ferme, en mobilisant 1 M€ en 2019 dans la droite ligne des objectifs du « Pacte régional pour une alimentation durable ».

 

Plus de formations pour booster l’emploi

Avec le PIC, 80 000 formations supplémentaires seront financées dès 2019
Avec le PIC, 80 000 formations supplémentaires seront financées dès 2019

Les élus ont adopté le « Pacte régional d’investissement dans les compétences » (PIC) qui met plus de 568 M€ sur la table jusqu’en 2022 pour financer des formations supplémentaires pour les demandeurs d’emploi et les salariés. 80 000 places sont prévues dès 2019, notamment des parcours qualifiants pour des personnes éloignées de l’emploi. Carole Delga signera le PIC avec la ministre du Travail ce vendredi à l’Ecole régionale de la deuxième chance (ER2C) de Perpignan.

 

Santé : haro sur les perturbateurs endocriniens

Pour protéger la population et l’environnement de l’exposition aux perturbateurs endocriniens, les élus ont adopté la charte d’engagement « Villes et territoires sans perturbateurs endocriniens », ces substances chimiques naturelles ou artificielles présentes notamment dans les produits phytosanitaires. La Région, qui promeut fortement le bio, la diminution de l’usage des pesticides et les techniques alternatives de désherbage, proposera un plan d’actions ad hoc d’ici à la fin 2019.