Accueil Je m’informeLes actus « Inspire » va traquer les bio-marqueurs du vieillissement

« Inspire » va traquer les bio-marqueurs du vieillissement

Vieillir en bonne santé, c’est l’objectif des recherches menées par les équipes du Gérontopôle du CHU et de l’université de Toulouse, l’Inserm et le Cnrs. Très fortement soutenu par la Région, le projet « Inspire » va doper les connaissances sur une question majeure de santé publique.

Avec le projet Inspire, les chercheurs d'Occitanie sont en pointe sur le sujet
Avec le projet Inspire, les chercheurs d’Occitanie sont en pointe sur le sujet

Rester en bonne santé et autonome le plus longtemps possible, c’est le souhait de tous, ainsi qu’un grand enjeu de santé publique. Les chercheurs d’Occitanie sont en pointe sur ce sujet, via le projet de recherche « Inspire » (Institut pour la prévention, le vieillissement en santé et la médecine rejuvénative), fortement soutenu par la Région. Lancé fin 2018 par le CHU de Toulouse, l’Université Toulouse III- Paul Sabatier, l’Inserm et le Cnrs, « Inspire » va mobiliser la biologie, la numérique et la robotique pour identifier des bio-marqueurs du vieillissement. Celui-ci affecte plusieurs capacités humaines : la mobilité, la mémoire, les sens, la vitalité et l’état nutritionnel et psychologique.
Le Gérontopôle du CHU de Toulouse va bientôt démarrer des études avec une « cohorte » de 1 000 volontaires, dont le recrutement débute cet automne. C’est une première mondiale. « Mieux connaître les processus biologiques permettra de mettre en place des programmes pour vieillir en santé et prévenir la dépendance en Occitanie, en lien avec l’Organisation mondiale de la santé », assure le Pr Bruno Vellas, coordonnateur du Gérontopôle.

Inspire est un projet majeur, à la croisée de la recherche de pointe et du soin. Je suis pleinement mobilisée pour faire émerger en Occitanie un grand pôle international de recherche, soins et innovation autour du vieillissement, affirme Carole Delga.
Ainsi le 19 juillet, la Commission permanente de la Région a déjà voté une aide de 6,5 M€, qui s’ajoute à 6,3 M€ de fonds européen Feder, pour permettre aux équipes « Inspire » de créer d’ici à trois ans une plateforme de données cliniques, épidémiologiques, sociales, biologiques et digitales. Bonus : ces ressources seront ouvertes à tous les chercheurs et entreprises de santé, qui s’en serviront pour travailler sur des parcours de soins et des traitements.
 
Soutien de la recherche et de la « Silver économie », la Région s’implique doublement dans Inspire : elle veut bâtir à Toulouse un « campus » de 13 000 m2 sur le site de l’Oncopole, à Langlade, pour héberger 600 chercheurs, formateurs, cliniciens et entreprises. Investissement prévu : 23 M€. L’ambition ? Regrouper les forces en recherche biomédicale. « Ce sera l’un des plus grands centres au monde », assure le Pr Vellas. La Région mobilisera aussi ses aides à la recherche et l’innovation, à hauteur de 30 M€ sur 10 ans. Globalement, son investissement pour « Inspire » sera exceptionnel : 57 M€ sur 10 ans.