Accueil Je m’informeLes actus Des lycées d’Occitanie cultivent les vocations du ciel et (...)

Des lycées d’Occitanie cultivent les vocations du ciel et de l’espace

Ils ont pour nom Saint-Exupéry, Airbus, Mistral… Dans des lycées professionnels à Blagnac, Toulouse, Saint-Orens de Gameville mais aussi Nîmes, Tarbes, Figeac, les jeunes d’Occitanie apprennent les métiers aéronautiques via des CAP, Bac Pro ou BTS Aéronautique. L’Occitanie affiche fièrement sa fibre « aéro » avec son Campus des Métiers et des Qualifications de l’aéronautique et du spatial.

Près de 40 établissements forment les lycéens d'Occitanie aux métiers de l'aéronautique et du spatial
Près de 40 établissements forment les lycéens d’Occitanie aux métiers de l’aéronautique et du spatial

Le « Campus des Métiers et des Qualifications de l’aéronautique et du spatial Occitanie », labellisé fin 2016, regroupe près de 40 établissements de formation, dont les grandes écoles Enac et ISAE Sup’Aero, mais aussi trois lycées de l’agglomération toulousaine. En plus du lycée polyvalent et des métiers de la productique et de la maintenance aéronautique Saint-Exupéry de Blagnac - siège du Campus des Métiers et Qualifications -, s’y adossent le lycée privé Airbus des métiers de l’aéronautique et le lycée Pierre-Paul Riquet de Saint-Orens de Gameville.
L’un des plus grands lycées à vocation aéronautique, le lycée Saint-Exupéry prépare aux Bac Pro Aéronautique (construction-maintenance des avions) et BTS Aéronautique (assemblage et maintenance des aéronefs). Le lycée Pierre-Paul Riquet de Saint-Orens de Gameville - premier de France à obtenir le label lycée de l’espace en 2010 - offre un « Parcours Espace » de la seconde à la terminale, à travers divers enseignements. La ville rose abrite aussi l’un des seuls lycées professionnels privés d’entreprise restant en France : le lycée Airbus. Basé chemin du Sang de Serp au cœur de la plus ancienne usine de l’entreprise, ce lycée privé sous contrat forme plus de 300 lycéens par an et a reçu plus de 5 000 élèves depuis 1949. Sa palette va du Bac professionnel au BTS dans quatre métiers principaux : avionique, structure aéronefs, chaudronnerie et usinage. Son taux de réussite au baccalauréat 2018 atteint… 100%.
 

De Figeac à Nîmes
JPEG - 108.5 ko

D’autres lycées à Nîmes, Tarbes, Figeac ou encore Narbonne, ont un pied dans les airs. La section aéronautique du lycée Louise Michel de Narbonne offre en 2nde une initiation aux composants de l’aéronautique et de l’espace, avec des cours théoriques, pratiques et des vols d’initiation. Le lycée des métiers de l’industrie Jean-François Champollion de Figeac propose un CAP Aéronautique option structure en deux ans. À Tarbes, le lycée des métiers de l’industrie Jean Dupuy affiche un Bac Pro Aéronautique option structure, tandis qu’à Nîmes le lycée des métiers Frédéric Mistral programme un Bac Pro Aéronautique options avionique ou systèmes. Les enseignements professionnels de Frédéric Mistral profitent du site aéroportuaire Nîmes-Alès-Camargue-Cévennes. À Nîmes toujours, le lycée privé Emmanuel d’Alzon a un BTS Aéronautique. Nouveauté 2019 : la formation peut se faire via l’alternance (apprentissage ou professionnalisation).
 

Nouveau : devenir peintre en aéronautique au lycée Gallieni de Toulouse


La section d’enseignement professionnel du lycée polyvalent et des métiers Joseph Gallieni de Toulouse ouvre à la rentrée 2019 une « formation complémentaire d’initiative locale » (FCIL) d’un an de peintre en aéronautique. Les FICL, ce sont des formations courtes après un Bac Pro dont l’objectif est d’acquérir une qualification dans un secteur porteur du marché de l’emploi local ou régional.

En savoir plus
  • Découvrez le brevet d’initiation aéronautique (BIA). Chaque année en France, 11 000 candidats de plus de 13 ans, dont 2 700 filles, passent le BIA, examen qui évalue la culture aéronautique et spatiale. Dans l’Académie de Toulouse, prés de 30 établissements scolaires proposent une formation au BIA.