Accueil Je m’informeLes actus À Mende, le Parlement de la Montagne établit sa feuille (...)

À Mende, le Parlement de la Montagne établit sa feuille de route pour 2019

Réuni pour sa première session plénière de 2019, le Parlement de la Montagne a fait escale pour la journée à Mende, ce lundi 15 avril. Depuis les terres lozériennes, il a validé sa feuille de route 2019, inscrit dans le « Plan Montagnes Terres de Vie 2018-2025 », qui va bénéficier à 1,2 million d’habitants d’Occitanie.

JPEG - 180.7 ko

Citoyens, acteurs économiques et élus membres du Parlement de la Montagne se sont retrouvés en session plénière ce lundi 15 avril à l’Espace événements Georges Frêche de Mende, pour faire le bilan des travaux des groupes-projets de 2018 et caler la feuille de route 2019 en présence de la vice-présidente de la Région à la montagne et la ruralité Aurélie Maillols.

Force de proposition et catalyseur de projets, le Parlement de la Montagne est depuis plus d’un an une instance de démocratie participative unique en France. Les travaux de ses 620 membres ont fortement contribué au « Plan Montagnes d’Occitanie, Terres de Vie 2018-2025 », approuvé par la Région fin 2018. Ce Plan porte quatre enjeux : une montagne attractive, multi-usages, ouverte et innovante, lieu privilégié des transitions écologique et énergétique.

En 2019, nous approfondirons le travail engagé pour le développement, l’innovation et la qualité de vie dans nos montagnes. Ambitieux, le Plan Montagnes d’Occitanie accompagnera jusqu’en 2025 plus de 800 M€ d’investissements dans les massifs, souligne Carole Delga.

JPEG - 1.1 Mo Les travaux des groupes-projets du Parlement de la Montagne se poursuivront sur des thématiques affinées et des coopérations seront explorées avec des organismes partenaires. Ce 15 avril, le Parlement de la Montagne a aussi examiné le projet de la Région de créer un budget participatif pour l’innovation en montagne, une thématique forte du Plan Montagnes d’Occitanie.

Mobilisée pour l’équité territoriale, la Région adapte ses politiques aux besoins particuliers des zones de massifs, qui couvrent la moitié du territoire et abritent 1,2 million d’habitants, un cinquième de la population d’Occitanie. Elle accorde en particulier des aides bonifiées pour la création ou la réhabilitation des logements communaux à vocation sociale, de maisons de santé, sur le contrat « Transmission-Reprise » d’entreprises et soutient les sites universitaires de proximité…